Assurance habitation étudiant


Quand on est étudiant, il est souvent très utile de souscrire à une assurance habitation. Il existe un grand nombre de situations différentes pour chaque type de logement étudiant : résidence universitaire, location d’un logement meublé ou non, etc.

Les logements concernés

Les étudiants sont aussi légalement tenus de souscrire à une assurance habitation, étant donné qu’ils ont également le statut de locataire. Cependant ils bénéficient de tarifs spéciaux selon leur situation.

Les résidences étudiantes

Il est obligatoire de souscrire une assurance habitation étudiante quel que soit le type de résidence étudiante. Le logement, meublé ou non, doit être au minimum assuré avec la garantie risques locatifs.
Cette garantie permet de couvrir l’étudiant en cas de dégâts physiques ou matériels pouvant être occasionnés dans le logement ou les parties communes durant la location. Pour une couverture assurance habitation optimale, l’étudiant doit être couvert contre le vol, les incendies, les dégâts des eaux et le bris de glace.

Les logements non meublés

Pour le cas d’un logement non meublé, l’étudiant doit souscrire à une assurance habitation avec au moins la garantie minimum risques locatifs. Elle le protège face aux dommages dont il est responsable durant la durée de la location.
Cette garantie le couvre également contre les incendies ou les dégâts des eaux qui endommage l’immeuble ou les biens de tierces personnes.
Cependant, les biens mobiliers de l’étudiant ne sont pas assurés et il doit alors souscrire à des garanties supplémentaires afin d’être indemnisé. Pour cela, il peut notamment souscrire à une assurance multirisque habitation.

Les logements meublés

La souscription à une assurance habitation n’est pas obligatoire pour un logement meublé, à l’exception des résidences étudiantes. Cependant, il reste préférable pour l’étudiant de disposer d’une assurance car sa responsabilité peut être engagée lorsqu’il cause des dégâts aux meubles et au matériel présents dans le logement, ainsi qu’à celui des voisins.

Les résidences non principales

La plupart du temps, la souscription à une assurance logement étudiant est obligatoire. Cependant, il existe une exception pour ceux qui louent un logement meublé qui n’est pas une résidence principale. L’attestation d’assurance ne peut pas être exigée par le bailleur dans ce cas de figure.
Toutefois, la souscription à une assurance habitation reste recommandée. Il faut également savoir que les étudiants mineurs sont tenus de souscrire à une assurance multirisque habitation par l’intermédiaire de leurs parents.

Cas particuliers

Dans la situation où l’étudiant est hébergé à titre gratuit, il n’est pas obligatoire de disposer d’une assurance habitation. Il s’agit généralement du cas ou le logement de l’étudiant a été mis à disposition par ses parents.
Lorsque l’étudiant dispose d’une chambre dans une maison privée, il n’est pas obligatoire de souscrire à un contrat d’assurance habitation. En effet, la plupart du temps le propriétaire des lieux a déjà souscrit une assurance habitation. Il faut cependant s’assurer qu’il a déclaré l’étudiant à sa compagnie d’assurance.

La colocation

La colocation est un mode de vie très prisé par les étudiants. Elle permet de partager le loyer et de réaliser des économies. Il existe des contrats d’assurance habitation spécifiquement adaptées à la colocation.
Dans le cadre d’une assurance colocation, les locataires disposent de deux options :
  • Dans le premier cas de figure, au minimum un des colocataires doit souscrire à une assurance habitation couvrant tous les autres. Le souscripteur doit inscrire le nom des autres colocataires dans le contrat pour les faire bénéficier des mêmes garanties. Cela leur permet d’avoir une assurance habitation unique.
  • Dans le second cas de figure, chacun des colocataires dispose de la possibilité de souscrire à sa propre assurance habitation. Cependant, ils devront malgré tout mentionner le nom des autres colocataires dans le contrat d’assurance habitation. Il est préférable qu’ils souscrivent tous chez le même assureur pour simplifier les démarches lorsqu’un sinistre survient.


L'absence prolongée

L’étudiant doit faire attention aux clauses du contrat d’habitation notamment celles concernant les absences prolongées. La plupart du temps, les compagnies d’assurance limitent la durée des absences prolongées à 90 jours consécutifs. Parfois, elle peut varier entre 30 et 90 jours chez d’autres assureurs.
Cette clause est à prendre en considération lorsque l’étudiant envisage de quitter provisoirement son logement pour des vacances ou un stage à l’étranger ou dans une entreprise située dans une autre ville.

Le tarif d’une assurance habitation étudiant

Il est fortement recommandé aux étudiant de souscrire à une assurance habitation car la facture peut être très élevé lorsque survient des dommages dans le logement. Etant donné leurs cas particuliers, les assureurs proposent des formules d’assurance habitation à budget réduit et selon leur situation.
Les prix d’une assurance habitation étudiant sont en général très intéressants. Il est facile de trouver une assurance habitation étudiante pas chère. En moyenne, la prime d’assurance s’élève à 91 €.
Toutefois, le montant de l’assurance habitation est variable d’une ville à une autre. Il s’élève en moyenne à 65 € pour un étudiant résidant à Rennes, mais reste plus cher pour un étudiant parisien qui paiera en moyenne 101 €.

Pour connaitre le montant de votre assurance habitation étudiant, vous pouvez effectuer un devis gratuit sur SelfAssurance et souscrire directement en ligne.

L’assurance habitation étudiante prend en charge les dégâts des eaux, les incendies, le bris de vitres, le vol et les dommages électriques. Les compagnies d’assurance proposent également des options spécifiques.
Parmi les options, il y a le versement d’une indemnité compensatoire permettant de financer une année d’étude supplémentaire. Elle s’applique dans des situations spécifiques, par exemple lorsque l’étudiant a rencontré des problèmes de santé qui l’ont empêché de passer ses examens.
On peut également citer la responsabilité civile privée qui permet prendre en charge les séances de baby-sitting ou de sport en dehors des études. Les assureurs proposent aussi le rééquipement à neuf du matériel informatique de l’étudiant, des réductions sur les activités de loisirs (musées, cinéma, concert, etc.) et une assistance voyage.
Il faut aussi savoir que les compagnies d’assurance ont fixé une limite d’âge pour la souscription d’une assurance habitation étudiant à 26 ans. Enfin, les mois de juin, juillet et août sont souvent offerts par les assureurs pour les souscriptions effectuées au mois de juin de l’année en cours.