Assurance malussé

Des formules d'assurance auto adaptées à votre situation.

En ce moment, 2 mois offerts pour toute reconduction d'un contrat souscrit en ligne *

Obtenir mon tarif en 3 étapes

Obtenir mon tarif
Excellent sur eKomi +10 000 avis
Assurance malussé

L'assurance auto malussé : c'est quoi ?

  • Février 10, 2022

Le bonus-malus d’une assurance auto, également appelé Coefficient de Réduction-Majoration (CRM) est un système qui récompense les bons conducteurs et sanctionne ceux ayant causé trop de sinistres responsables. Ces
derniers sont considérés comme des personnes à risque par les assureurs, ce qui augmente leur prime d’assurance auto.

Un conducteur malussé est une personne qui accumule les sinistres responsables. A cause des nombreux sinistres générés, la prime d’assurance auto est automatiquement revue à la hausse en raison du malus. Il peut arriver que
certaines compagnies d’assurance mettent fin au contrat d’assurance auto à cause du grand nombre de dommages causés.


Les sinistres causant le malus


On devient un conducteur malussé lorsqu’on est responsable ou partiellement responsable d’un ou de plusieurs accidents. Le malus est un coefficient s’appliquant à la prime d’assurance auto sanctionnant le mauvais comportement de l’automobiliste en faisant augmenter le montant de sa cotisation.

 

Toutefois, certains sinistres ne sont pas pris en compte dans le calcul du bonus-malus car le conducteur ne peut pas être considéré comme responsable. Il s’agit du vol ou du vandalisme, du bris de glace, de l’incendie, des accidents de stationnement sans tiers identifié et si garé sur un emplacement correct, ou encore les catastrophes naturelles.

Les accidents survenus lorsque la voiture est stationnée n’ont pas d’impact sur le coefficient bonus-malus à moins que le véhicule ne soit pas garé à un emplacement prévu à cet effet. Pour les accidents, chocs carambolage ou autres sinistres, ils ont un impact sur le coefficient selon que votre responsabilité est engagée ou non.

Si l’un des tiers impliqués dans le sinistre n’est pas identifié, il est nécessaire de le déclarer à la gendarmerie ou à la police dans les 5 jours qui suivent afin d’éviter que le malus de votre assurance auto ne soit affecté.

Lorsque le conducteur dispose d’un circonstance aggravante telles que l’alcoolémie, le délit de fuite, la fausse déclaration, la présence de conducteur secondaire non-déclaré au volant ou la consommation de stupéfiants, un malus supplémentaire peut être appliqué. Il est important de savoir que le bonus-malus est lié au véhicule assuré et non au conducteur, ce qui implique que le conducteur secondaire ou le conducteur occasionnel sont susceptibles de faire varier cet indicateur.

Le calcul du malus

 

Le décompte du bonus-malus prend en compte les antécédents de conduite de l’automobiliste au cours des 13 dernières années ainsi que sa sinistralité sur l’année qui vient de s’écouler. Par conséquent, le montant de la cotisation varie chaque année selon le nombre d’accidents responsables déclarés au cours des 12 mois précédant de 2 mois l’échéance annuelle.

 

Tout assuré débute avec un coefficient bonus-malus de 1. Pour chaque sinistre responsable, le coefficient est majoré de 25 %. L’ancien coefficient est donc multiplié par 1,25. Lorsque l’assuré est semi-responsable, le coefficient est majoré de 12,5 % donc l’ancien coefficient est multiplié par 1,125.

A l’inverse, si l’automobiliste se distingue par sa bonne conduite, le coefficient est diminué de 5 %, soit un ancien coefficient multiplié par 0,95. Il faut savoir que le malus maximum est de 3,50 tandis que le bonus maximum est de 0,50. Pour le calcul du bonus-malus, l’assureur se base sur l'historique des 12 derniers mois, décalés de 2 mois par rapport à l’échéance du contrat d’assurance auto.

Tout jeune conducteur débute avec une majoration du montant de sa cotisation car il est considéré comme un profil à risque du fait de son manque d’expérience au volant. Cependant, il dispose de la possibilité de baisser sa prime d’assurance auto de 5 % s’il ne connaît pas de sinistre. Si aucun sinistre responsable n’a été déclaré pendant 13 ans, son bonus atteindra le niveau le plus bas, soit 0,50.

Pour connaître le coefficient de votre bonus-malus, vous pouvez effectuer le calcul vous-même ou demander l’information à de votre assureur pour avoir le coefficient exact. Votre compagnie d’assurance vous communique votre bonus-malus dans deux situations. Tous les ans, elle vous envoie votre avis d’échéance et le bonus-malus est automatiquement mentionné dessus. Sinon, vous pouvez obtenir l’information par votre propre initiative en leur demandant un relevé d’information. Votre assureur dispose d’un délai de 15 jours pour répondre à votre demande.

A titre d’exemple, voici un calcul du malus : Un automobiliste est responsable d’un second accident responsable dans l’année. Il doit ainsi prendre son coefficient déjà malussé (1,25) et le multiplier par 25 %. Son nouveau coefficient est donc de 1,25 * 1,25 = 1,56. Supposons que sa prime annuelle est de 500 €, celle-ci passera donc à 500 * 1,56 = 780 €.


La durée du malus

 

Un conducteur qui est assuré pour la première fois ou qui n’a plus été assuré depuis au moins 2 ans part avec un CRM neutre. Son coefficient bonus-malus est donc de 1. Il s’agit du bonus-malus de base. Celui-ci n’est ni avantageux, ni pénalisant. L’automobiliste devra attendre 1 année avant que son coefficient bonus-malus évolue.

 

Il faut savoir que le malus disparaît au bout de 2 ans sans accident. Le conducteur malussé peut revenir à un coefficient bonus-malus de 1 sous condition d’avoir été assuré sans interruption pendant 2 ans. Cependant, l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion ne permet pas d’effacer le bonus-malus d’un assuré. En effet, même en cas de changement de compagnie d’assurance, l’ensemble des informations de l’assuré est transmis au nouvel assureur.

Lors de la souscription pour une autre assurance auto, la nouvelle compagnie d’assurance demandera de nombreux renseignements parmi lesquels figure le relevé d’information. Ce document recense l’ensemble des faits s’étant produit auprès de votre ancien assureur.

Les formules et le tarif

Certaines compagnies d’assurance proposent des formules d’assurances auto pour les conducteurs malussés. Ils disposent de plusieurs offres d’assurance auto adaptées à leur profil avec un niveau de risque élevé.

 

Pour connaitre le tarif d’une assurance auto pour malussé, il vous suffit d’effectuer un devis en ligne en indiquant les informations demandées. En fonction de votre niveau de risque, une formule d’assurance auto vous est proposée.

Selfassurance propose plusieurs formules dédiées aux malussés. Vous pouvez effectuer un devis gratuit et obtenir un tarif en ligne. Vous avez également la possibilité de souscrire directement en ligne et disposer des nombreux avantages de votre assurance auto.

L’actualité de l’assurance auto
Nouveauté Assurance auto

L’assurance tous risques est la formule d’assurance auto qui offre la protection la plus complète mais qui est également la plus onéreuse.

Nouveauté Assurance auto

Connue sous plusieurs noms différents qui varient selon les compagnies d’assurance : assurance au Tiers amélioré, Tiers + ou Tiers confort, l’assurance auto au tiers étendu

Nouveauté Assurance auto

L’assurance auto pose de nombreuses interrogations chez les seniors. Comment trouver l’assurance auto senior la moins chère ? Est-il nécessaire de devoir passer un examen médical afin de pouvoir conduire ?

Nouveauté Assurance auto

En France, tout conducteur doit assurer son véhicule avec au minimum une couverture indemnisant les dommages causés au tiers en cas d’accident.

Nouveauté Assurance auto

De la même manière que les assurés, les compagnies d’assurance disposent également du droit de rompre un contrat d’assurance auto à l’issue de l’échéance annuelle.

Nouveauté Assurance auto

Un conducteur malussé est une personne qui accumule les sinistres responsables. A cause des nombreux sinistres générés, la prime d’assurance auto est automatiquement revue à la hausse en raison du malus.

Nouveauté Assurance auto

L’assuré est jugé sur son niveau d’expérience au volant pour estimer le risque à prendre en charge. Cette catégorie rassemble un groupe de personnes au profil très varié. Un jeune conducteur peut aussi bien être un étudiant ou un automobiliste malussé.

(*) Dans le cadre de l'offre exclusive Web , pour toute reconduction d'un contrat souscrit en ligne (réalisée intégralement sur le site internet sans l'intervention d'un conseiller), d’une assurance santé hors formule Insur100W par carte bancaire, l'équivalent des trois derniers mois de cotisations de la 2ème année est offert selon les conditions et modalités suivantes : - reconduction du contrat souscrit en ligne pour une 2ème année, - les 3 mois offerts sont les 22ème, 23ème et 24ème mois de cotisation d'un contrat assurance complémentaire santé souscrit auprès de et géré par ECA Assurances, - en cas de résiliation pour quelque motif que ce soit, au cours de la deuxième année, les trois mois offerts ne seront pas dus.